FANDOM


L'Arpajonnais était un chemin de fer secondaire reliant Paris à Arpajon, avec une antenne vers Marcoussis, mis en service en 1893-1894 et supprimé en 1937. Il assurait également la desserte des halles de Paris. La voie était construite à l'écartement normal.

Historique Modifier

Face à la forte croissance urbaine parisienne, il devenait plus que nécessaire d'améliorer l'approvisionnement des Halles de Paris en produit divers alors que ces mêmes Halles soufraient de ne pas être reliées au réseau ferroviaire, seul transporteur marchand efficace à l’époque. Cet approvisionnement en provenance de la région maraîchère du sud de Paris put être résolu par la mise en place d'un chemin de fer secondaire pouvant également utiliser le réseau urbain de tramway. La mise en service s'effectua de la manière suivante :

Arpajonliaison

Le tracé de liaison entre les deux gares, encore visible sur cette vue aérienne de 1954 (c)IGN.

La ligne est en double voie jusque Bourg-la-Reine, à voie unique ensuite. Les accotements de la N20 sont utilisés de Paris jusque Massy et de Ballainvilliers jusque Linas.

Le terminus à Arpajon se situait au croisement de la rue Hoche et Docteur Lagauche. Une liaison sera construite en 1911 pour rejoindre la gare de la CGB, et ainsi recevoir des marchandises du sud du département.

Le transport des voyageurs dans Paris est possible jusque Odéon, mais en février 1895, la ville interdit la traction vapeur. Elle est remplacée par la traction à air comprimé et les voyageurs doivent effectuer un transbordement à la Porte d'Orléans. La nuit, les transports de marchandises peuvent s'effectuent jusqu’au Halles.

  • 1901 : la ligne est électrifiée de Paris au Pont d'Antony et la traction électrique à accumulateurs remplace les locomotives à air comprimé dans Paris.
  • 1er juin 1910 : conséquence de l'ouverture de la ligne 4 du métro, le service des voyageurs dans Paris est abandonné.

Déficitaire, la ligne est reprise par la STCRP en 1922, avec deux services distincts : le 88, en mode électrique jusque Antony, et le PA, en mode vapeur jusque Arpajon. Grâce à son implantation en grande partie à l'écart des flux routiers,l'exploitation électrique reste efficace malgré la concurrence automobile. La double voie sera prolongée jusqu'au Pont d'Antony, puis jusqu'à Massy (service 88bis).

  • 17 novembre 1930 : électrification jusqu'au Petit Massy.

Mais pour le service vapeur, avec un matériel somme toute rudimentaire, le train résiste difficilement à la concurrence de la circulation automobile (voitures et camions) à partir des années 30. Le service PA perd une bonne part de son activité avec la fin de l'accès aux Halles.

  • 31 décembre 1933 : suppression du service marchandise vers les Halles dans Paris Intra-Muros.

La ligne sera pourtant une des dernières fermées dans le climat général de destruction du réseau de tramway parisien.

  • 5 octobre 1936 : fermeture de la section vapeur entre Massy et Arpajon.
  • 25 janvier 1937 : fermeture de la section électrique Porte d'Orléans - Petit-Massy et suppression totale de la ligne.

Images Modifier

555 001

Pour en savoir plus Modifier

Relevé des ouvertures et fermetures de lignes parisiennes : [1]

Le tracé de la ligne : [2]