FANDOM


Histoire rapideModifier

Le nom de la localité est attesté sous la forme Bolreit vers l'an 1000.

Ce terme serait issu du gaulois rito (gué). Ainsi, à défaut de pont, on a utilisé des gués pour franchir la Juine. L'origine gauloise des lieux pourrait être confirmé par des découvertes archéologique gauloises, comme le Dieu celtique de Bouray, statuette de cuivre trouvée dans la Juine.

Les seigneurs connus en sont Pierre de Bouray au XIIIe siècle et Louis de Rabondanges au XVIe siècle, propriétaires du château de Mesnil-Voisin (reconstruit au XVIIe siècle).

Au fil de la route Modifier

En entrant sur le territoire de la commune, existait le domaine du château de la Honville, ruiné au XIXe siècle, et dont il ne reste que quelque bâtiments agricoles. Passé la ligne de chemin de fer, s’étendait l'immense domaine du château de Mesnil-Voisin dont le parc a été coupé en deux pour faire passer la ligne d'Orléans. C'est aujourd'hui un centre d'essai pour Renault (voir ICI). Enfin, avant la Juine, se situe le château de la Boissière. Le lieu est mentionnée dès 1385 et l'état actuel date du 17ème siècle. Il sert aujourd'hui de centre de formation pour adultes.

Le moulin sur la Juine, édifié au Moyen Âge, fut reconstruit plus tard, au XXe siècle, par Jules Aubin et a été exploité jusqu'en 1968. Le bâtiment a malheureusement brûlé en 2009 (voir).

A la sortie du village se situe le château de Frémigny. Il a été bâti au XVIIIe siècle sur les restes d'une villa gallo-romaine et est depuis 1963 la possession d'AXA qui a entièrement restauré les lieux afin d'en faire un centre de formation.

Vues de la route Modifier

375 001-0
Le pont sur la Juine (vers les années 50)

Vue actuelle : [1]

749 001
La rue principale de Bouray, vue vers Arpajon.

Un panneau michelin existe encore sur la façade de la Poste.

Vue actuelle : [2]

Pour aller plus loin Modifier

Histoire de Bouray : [3]