FANDOM


La N20 traverse la ville de tout son long, selon le type du village-rue et Il ne fait guère de doute que la voie romaine de Lutèce à Orléans passait sous la route actuelle.

Histoire rapide Modifier

Le nom de Bourg-la-Reine proviendrait de la reine Adélaïde ou Alix de Savoie, femme du roi Louis VI le Gros et retirée à l’abbaye de Montmartre où elle avait fondé un couvent de femmes. La première appellation « le bourg de la reine » apparaît dans un texte autorisant justement ces religieuses à édifier une église sur une de leurs possessions. Le village restera possession d'abbaye jusqu'à la Révolution.

Village agricole, il subira les effets des évènements autour de Paris, notamment les affres de la guerre de 100 ans et des religions. En 1600, la ville obtint ainsi la permission de s'entourer de murailles, dont on pouvait encore voir à la fin du XIXe siècle deux portes à l'entrée et à la sortie de la ville.

En 1793, la commune est renommée Bourg de l’Égalité, puis Bourg-Égalité en 1801 puis de nouveau Bourg-la-Reine en 1812. Le 27 mars 1794, Condorcet, sous la menace d'un décret d'arrestation, fut incarcéré à la maison d'arrêt du bourg et y meurt dans la nuit.

Le Bourg s’industrialisera rapidement à cette époque, par la présence de faïenceries qui eurent une certaine renommée. Le chemin de fer y arrive dès 1846 (Ligne de Sceaux), participant à l'urbanisation de la ville.

Au fil de la route Modifier

Le tracé de la route ne semble pas avoir varié au fil du temps, avec la ville se développant le long de l'axe. On notera que la route était très resserrée sur cette parie ancienne (du n°59 au n°97 de l'avenue du Général-Leclerc). La route n'a été agrandie que récemment.

Pour pallier aux troubles de circulation évident, il fut crée un doublement de la voie dès 1938 : C'est l'actuelle Boulevard Joffre.

Le premier relais de Poste sur la route d'Orléans était à la hauteur du no 114 de l'actuelle avenue du Général-Leclerc. Ce relais fut déplacé en 1751 à la Croix de Berny.

Vues de la routeModifier

368 001

Vue vers Paris, montrant l'étroitesse de la N20. L'Arpajonnais a du être mis en simple voie. Les habitations côté droit ont disparu depuis.

Vue en 2008 : [1] et maintenant : [2].

554 001

Bourg-La-Reine centre (au croisement de la rue Ravon). Le quartier a été profondément modifié depuis.

Vue en 2008 : [3] et maintenant : [4]

182 001

Ancien entrée du parc de Sceaux (dite Allée d'Honneur). Si les terrains à vendre sont ceux du domaine du Parc, la photo daterait donc des années 20. La rotonde au premier plan a disparu pour faire passer le Boulevard Joffre.

Vue actuelle : [5]

222 001

Le Petit-Chambord. L'Arpajonnais a retrouvé sa double voie.

Vue actuelle : [6]

Pour aller plus loinModifier

Le patrimoine de Bourg la Reine : [7]

La villa Hennebique : [8]