FANDOM


Petit bourg, Chaville dut sa croissance grâce à la proximité de la Grande Route de Versailles.

Histoire rapide Modifier

La création du hameau remonterait au IXe siècle.

Louvois fit construire à Chaville un château inspiré du Versailles de Louis XIII. L'immense domaine avec bassins, jets d'eau, communs, étangs, forêt débordait sur l'actuelle commune de Viroflay, et il s'y pratiquait l'élevage (dans le « parc aux vaches » qui deviendra « haras royal » puis quartier du Haras).

Chateau chaville

Château de Chaville (Atlas Trudaine)

En 1696, Louis XIV acquit cette terre pour son fils aîné, le grand Dauphin. Ce domaine est bien visible sur l'atlas de Trudaine. La ville pris alors son essor grâce à la proximité de la Grande Route qui reliait Paris au château de Versailles, avec le développement de nouvelles activités (relais de chevaux, auberges...). Mais c'est la blanchisserie qui représente l'activité la plus répandue pour les villageois, face aux besoins du personnel de la cour, comme de la noblesse. En 1900, un tiers des Chavillois est encore occupé à laver, sécher et repasser le linge de la capitale.

À la Révolution, le château est vendu à un entrepreneur qui le détruit et en vend les pierres. Certaines de ces pierres serviront à construire l'actuelle mairie.

Jusqu'alors à l'écart, le centre ville s'est déplacé vers la N10 (l'actuelle Avenue Roger Salengro). La construction des lignes de chemins de fer (1840), ainsi que de la ligne du tramway de Sèvres à Versailles amena le développement du tourisme dominical et attira de nombreux parisiens. Au cours du XXe siècle, la vocation résidentielle de la ville apparut et se manifesta par diverses constructions : villas atypiques, maisons en meulières, architectures néoclassiques, pavillons style années 1930, etc...

Vues de la route Modifier

204 001
Le marché de Chaville (vue vers Paris).

Établi à coté de l'église Notre-Dame-de-Lourdes (construit entre 1911 à 1926). Il a été déplacé pour créer un square (vue en 2008 : [1], et actuelle : [2]). Le marché se tient 100 mètre plus loin, dans un bâtiment plus moderne (Vue 2008, avec une ancienne école : [3] , et actuelle : [4])

279 001
Le quartier difficilement reconnaissable du bas-Chaville. La mairie a quitté les lieux en 1909.

Vue actuelle : [5]

673 001
Croisement de l'Avenue Salengro/Rue Anatole France (vue vers Versailles). Le jeu de mot du cabaretier était appréciable, mais n'a pas suffit à sauver le bâtiment.

Voir en 2008 : [6], où les fresques sont encore visibles, et actuellement : [7]. A noter l'effort de conserver la devanture.

537 001
Sculpture originale, où un brigand fuit le courroux d'un prêtre...

Ce portail a malheureusement disparu.

Vue actuelle : [8]

Pour aller plus loin Modifier

La pointe de Chaville, en cartes postales : [9]

Le château de Chaville en 3D : [10]