FANDOM


Petit bourg, Chaville dut sa croissance grâce à la proximité de la Grande Route de Versailles.

Histoire rapide Modifier

La création du hameau remonterai au IXe siècle.

Louvois fit construire à Chaville un château inspiré du Versailles de Louis XIII. L'immense domaine avec bassins, jets d'eau, communs, étangs, forêt débordait sur l'actuelle commune de Viroflay, où se pratiquait l'élevage (dans le « parc aux vaches » qui deviendra « haras royal » puis quartier du Haras).

Chateau chaville

Château de Chaville (Atlas Trudaine)

En 1696, Louis XIV acquit cette terre pour son fils aîné, le grand Dauphin. Ce domaine est bien visible sur l'atlas de Trudaine. La ville pris alors son essor grâce à la proximité de la Grande Route, qui reliait Paris au château de Versailles, avec le développement de nouvelles activités (relais de chevaux, auberges...). Mais c'est la blanchisserie qui représente l'activité la plus répandue. En 1900, un tiers des Chavillois est encore occupé à laver, sécher et repasser le linge de la capitale.

À la Révolution, le château est vendu à un entrepreneur qui le détruit et en vend les pierres. Certaines de ces pierres serviront à construire l'actuelle mairie.

Jusqu'alors à l'écart, le centre ville s'est déplacé vers la Grande route (l'actuelle Avenue Roger Salengro). La construction des lignes de chemins de fer (1840), ainsi que de la ligne du tramway de Sèvres à Versailles voit le développement du tourisme dominical et attirer de nombreux parisiens. Au cours du XXe siècle, la vocation résidentielle de la ville. Villas atypiques, maisons en meulières, architectures néoclassiques, pavillons style années 1930, maisons ouvrières fleurissent alors.

Vues de la route Modifier