FANDOM


Étréchy borde depuis l'époque gallo-romaine la route menant de Paris à Orléans.

Histoire rapide Modifier

Bien que formant un village rue sur un axe essentiel, son développement fut très lent. Une maladrerie dédiée à saint Nicolas fut créée à 1 kilomètre du village, le long de la route en direction d'Étampes.

Au XVe siècle, les hospitaliers de l'ordre de Malte construisent une maison forte au Roussay.

Étréchy dépend du marquis de Champigny puis du seigneur de Bonnes (Chamarande). A partir du XIXe siècle, la cité devint un lieu de séjour pour les bourgeois d'Étampes. Cette vocation résidentielle se confirma avec l'arrivée du chemin de fer.

Au fil de la route : Modifier

Etrechy

Peu de trace du passé subsiste à Etréchy, et le voyageur y passe sans s’arrêter. Preuve amusante, les ingénieurs de Louis XV voulaient déjà à l'époque dévier le village (Avait-il si mauvaise réputation pour qu'on l’appelât à l'époque Etréchy le Larron ?). La déviation de 1957 reprendra quasiment le même tracé.

A l'endroit où la N20 est au plus proche de la Juine, vers Étampes, se trouve le moulin de la Pierre Brou. Ce dernier existe depuis le XVIIe siècle et est toujours en activité.

Pour aller plus loin Modifier

Le patrimoine d'Etréchy : [1]