FANDOM


La ligne de Sceaux est une ligne de chemin de fer de la banlieue sud de Paris, qui reliait initialement la place d'Enfer, alors limite communale de Paris, à la commune de Sceaux. Elle sera prolongé successivement vers Orsay , puis Limours. De nombreux sites proposant une étude détaillée de cette ligne, les lignes qui suivront proposeront un simple résumé et une relation imagée entre cette ligne et les nationales.

Historique Modifier

Imaginée dès 1838. La ligne est le reflet d'une évolution technologique qui permet un tracé de courbes de rails plus serrées que la normale de l'époque. Ce système Arnoux consiste donc à désolidariser les roues d'un même essieu et d'articuler ces essieux sur un pivot central au lieu de les fixer aux caisses. Ainsi, ce procédé limite l'usure du matériel. L'écartement lui, est de 1 750 mm, ce qui a pour conséquence d'isoler la ligne du reste du réseau ferré, à voie normale.

Mais la compagnie a des difficultés financières et peine à vivre. Pour ce faire, il est envisagé un prolongement et des transports de marchandises.

  • Prolongement jusqu'à Orsay le 28 juillet 1854.

Trop fragile, la compagnie est racheté par le PO en 1857. Cette dernière tient à limiter les investissements, et tout en conservant le système Arnoux, refuse l'achat de matériel de transport de marchandises. En revanche, des améliorations de voies sont effectuées.

Finalement, La Compagnie PO effectuera la modernisation nécessaire du réseau avec une mise à l'écartement Normal. D'abord par la pose d'un troisième rail, permettant la conversion du matériel dans la nuit du 21 au 22 mai 1891.Puis, par la reconstruction de la branche de Sceaux selon le tracé actuel (mai 1893).
Sceaux

Comparaison de la ligne de Sceaux, 2016 et 1870 (source : ign.fr)

Dans le même temps, est améliorée la desserte parisienne.

Dans le cadre de mise en place d'un réseau de banlieue efficace, Il est procédé à l'électrification de la ligne par la PO, avant remise à la CMP (1er exploitant du métro parisien).

Le reste du parcours vers Limours sera confié à des autorails, mais le service sera abandonné dès le 15 mai 1939. Cette portion de ligne sera déferré en 1941 par les Allemands, et malgré les efforts des élus de Limours, ne sera jamais rétablie.

La ligne restante deviendra le RER B en 1977.

ImagesModifier

Pour aller plus loin... Modifier

La ligne de Sceaux oubliée... [1]

Une chronologie de la ligne : [2]