FANDOM


HistoireModifier

Lors de sa création en 1933, elle est définie comme la route de Mantes à Nogent-le-Rotrou par Anet. Bien que classé tardivement, cet axe apparait déjà en partie sur les cartes Casini et l'Atlas Trudaine.

En effet, elle est minutieusement décrite aux alentours de Dreux sur l'Atlas de Trudaine, où elle est nommée (ainsi que sur les Cassini) comme la route de Paris au Mans. Était-ce un choix de futur grand axe pour relier ces deux villes ? Pourtant, le trajet semble encore incomplet, en particulier pour la section Nogent-le-Rotrou - la Ferté-Bernard, qui est absente des Cassini. Il semble en tout cas que c'était le chemin médiéval pour relier ces deux villes.

Pourtant, à la même époque (vers 1750), un service de postes fut mis en place au départ de Chartres, passant par le futur tracé de la N23. Ce tracé devait passer par des chemins médiévaux, mais il a sûrement forcé à faire des travaux de modernisation. De fait, c'est ce parcours qui sera retenu en 1811 par Napoléon pour relier Paris au Mans, plongeant le parcours par Dreux dans l'oubli.

ItinéraireModifier

De Dreux à ....

Au sortir de Dreux, la route se détache de la N154 au niveau du faubourg St Martin (par la rue du Louvet, ICI). Son tracé rectifié est bien décrit sur l'Atlas Trudaine (Généralité de Paris, feuille 41 et 42), mais est encore à l'état de projet. Le vieux chemin suivait la même direction mais passait alors en fond de vallée en longeant la Blaise, pour relier Dreux à Tréon. Cette rivière étant sujette à débordement, les ingénieurs préférèrent faire passer la route en hauteur, au prix d'une montée sur le plateau du Thymerais.

Ce vieux chemin est encore discernable le long de la Blaise, même si la construction de la ligne ferroviaire de Dreux à Chartres (1873) a modifié un peu l'environnement, tandis que l'urbanisation de la banlieue de Dreux a modernisé la route. Ce n'est qu'après Vernouillet que l'on retrouve un chemin ancien, fermé à la circulation automobile. Il traverse le hameau de Volhard, ICI , puis devient même un chemin privé pour le château de Marmousse. Elle réatteint ensuite la moderne D928, ICI, pour s'en détacher un peu plus loin, pour traverser le village de Tréon.

Pour en savoir plus Modifier

La RN 828 sur Wikisara : [1]

Liste des Nationales
Liste des routes nationales historiques de 1 à 50 - Liste des routes nationales historiques de 51 à 100 - Liste des routes nationales historiques de 101 à 150 - Liste des routes nationales historiques de 151 à 200 - Liste des routes nationales historiques de 201 à 212 - Liste des routes nationales historiques de 301 à 350 - Liste des routes nationales historiques de 351 à 400 - Liste des routes nationales historiques de 401 à 450 - Liste des routes nationales historiques de 451 à 500 - Liste des routes nationales historiques de 501 à 550 - Liste des routes nationales historiques de 551 à 600 - Liste des routes nationales historiques de 601 à 650 - Liste des routes nationales historiques de 651 à 700 - Liste des routes nationales historiques de 701 à 750 - Liste des routes nationales historiques de 751 à 800 - Liste des routes nationales historiques de 801 à ....-