FANDOM


HistoireModifier

L'origine du nom est incertain, mais une première mention apparait quand Louis VI dote largement l'abbaye de Saint-Victor et lui donne en particulier le territoire de "Puteoli proximit nantonensi" (Puteaux à proximité de Nanterre).

Le territoire restera bien d'église, jusqu'en 1790.
La-defense-1957

Vue de la Défense en 1957. Le Puteaux industrieux (à gauche sur la photo) va bientôt disparaître.

Au XIXe siècle, période où Puteaux s'industrialise fortement, on cultive encore les roses, et dans l'Ile de Puteaux il y a une ferme modèle appartenant à M. de Rothschild.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Puteaux est la cible de bombardements aériens alliés, visant notamment les usines fournissant du matériel militaire aux forces armées de l'occupant allemand.

Après la guerre, une grande partie de la commune sera concerné par l'aménagement du quartier de la Défense. L'avenue de la Défense, qui marquait une des limites de la ville n'est plus qu'un souvenir.

Au fil de la route Modifier

En suivant la N 13 médiévaleModifier

Ce parcours est parfaitement repérable sur les plans anciens et vient de Courbevoie. Il passe par la rue de la République, jusqu'aux années 60, allait jusqu'à l'Axe historique. Une partie de la rue disparaîtra lors de la création du quartier d'affaires.

Naîtra entre autres dans le secteur :

  • La Tour PFA (1984).
  • Le Carré Michelet, en pleine reconstrution actuellement. Sous cet immeuble se situait une station de métro fantôme :"Défense-Michelet". Conçu pour recevoir une prolongation de la ligne 1 par une traversée sous la Seine, ce projet sera abandonné au profit d'un passage sur la dalle. Le coffrage sera intégré aux sous-sols du batiment Michelet en cours de renovation.
Le reste de la route a été plus préservé et irrigue le bas de Puteaux. On y trouve la Mairie, construite en 1934. Depuis 1839, le chemin de fer sépare ce quartier avec le haut de Puteaux, avec l'établissement de la ligne Paris-Versailles Rive-Droite. De la gare de Puteaux, partait également la ligne des Moulineaux. Ouverte en 1889, elle perdura jusqu'en 1993, pour être transformé en tramway. C'est aujourd'hui une partie du T2 d’île de France.

La rue se termine au rond-point des Bergères, où se rejoignent chemin médiéval et route de l'axe historique de Peronnet, depuis les aménagements de 1763. Des grands travaux sont en cours pour aboutir à la couverture de la circulation automobile sur cette place.

Vues de la routeModifier

664 001
Le croisement avec la rue Rousselle (vers 1910). Depuis, les immeubles de la Défense surplombent le quartier. Les maisons au premier-plan à gauche ont perduré jusqu'en 2010.

Vue actuelle : [1]

386 001
Même croisement (vers 1930), mais vue vers Nanterre.

Vue actuelle :[2]

205 001
Vue vers les écoles de Puteaux. De nombreuses maisons ont survécu à la modernisation du quartier.

Vue actuelle : [3]

163 001
Croisement des rue de la République et Anatole France. L'établissement de la Mairie a fait disparaître la partie gauche de la rue.

Vue actuelle : [4]

938 001
Façade de la mairie vers 1950

Vue actuelle : [5]

096 001
Un passage étroit improbable de nos jours. La maison en arrière-plan existe toujours

Vue actuelle : [6]

Pour aller plus loin Modifier

Histoire de la Défense : [7]

Les bâtiments de la Défense : [8]

Plan de Puteaux vers 1930 : [9]

Aménagement Rond point des bergères : [10]